Histoire

            Parmi les huit écoles d’agriculture du Québec fondées au XIXe siècle, seules trois écoles supérieures maintiennent leurs activités au début du siècle suivant. Il faut cependant attendre la décennie des années 1920 pour qu’un mouvement, regroupant des porte-parole des milieux agricoles, des éducateurs et surtout du clergé, parvienne à convaincre le gouvernement d’ouvrir, en ecoledagriculture1926, une première école moyenne d’agriculture à Rimouski. Quoique fondée en octobre 1923,  ce n’est donc qu’en septembre 1926 qu’elle ouvre ses portes aux étudiants.       

            Avec l’appui du gouvernement du Québec, le Séminaire a pu construire sur une ferme une école destinée à l’enseignement agricole moyen, selon les programmes de l’enseignement primaire complémentaire. Elle a dès lors pour but de former une élite constituée de cultivateurs compétents qui non seulement exploiteront avec succès leur entreprise, mais qui deviendront les pivots des organisations agricoles locales. Le nouveau bâtiment pouvait recevoir cinquante jeunes gens. Cette magnifique construction à l’épreuve du feu était pourvue de toutes les améliorations modernes.

            Le cours, d’une durée de deux ans, est tout à la fois théorique et pratique. L’enseignement théorique est dispensé suivant un programme reconnu par le gouvernement. Il comporte l’étude du français, de l’arithmétique, de la géographie, de l’histoire et de toutes les matières agricoles qu’un bon cultivateur doit connaître.

            À la pratique, les élèves exécutent tous les travaux de la ferme sous la direction et la surveillance des chefs ou régisseurs placés à la tête de chaque département.

            Pour y être admis, le candidat doit avoir atteint le niveau d’étude primaire, vouloir plus tard cultiver la terre et être assez robuste pour pouvoir se livrer aux différents travaux de la ferme. Il doit en plus avoir 16 ans révolus et fournir un certificat de moralité signé par un curé.

            Au seuil des années 1950, la fermeture de cinq écoles annonce une décroissance. Durant la décennie suivante, des études démontrent que cet enseignement ne répond plus aux exigences des « nouvelles réalités agricoles » et qu’il doit être adapté. En 1967, avec les réformes de l’enseignement au Québec, l’École moyenne d’agriculture ferme ses portes. Le réseau des écoles intermédiaires est dissous ; l’enseignement agricole est dorénavant intégré aux programmes d’études du ministère de l’Éducation.

Les informations de cette page sont, en grande partie, extraites des Annuaires du Séminaire de Rimouski.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.